mardi 3 juin 2008

Auteurs, hauteurs.

Finkielkraut a, comme souvent, le commentaire juste. Quel héritage laisserons-nous ? Y aura-t-il seulement des héritiers ?

Palme d'or pour une syntaxe défunte, par Alain Finkielkraut - Opinions - Le Monde.fr